retour à l'accueil
vous êtes ici: saison 08-09 / le cirque invisible

le cirque invisible

De Victoria Chaplin

& Jean-Baptiste Thierrée

présentation

avec victoria chaplin et jean baptiste thierrée

production karavane productions

 

Elle est la fille d’un clown. Il est fils d’ouvrier. Elle est funambule. Il est apprenti imprimeur, souffleur au Théâtre de la Porte Saint-Martin. Ils se rencontrent en 1969 à Lausanne. Ils ne se quittent plus. Depuis trente ans, ils fomentent des petits bijoux de tendresse et d’humour. Et si cela n’avait tenu qu’à lui, Jean-Baptiste Thierrée avoue qu’il aurait « aimé n’en faire qu’un seul et le peaufiner sans cesse… »

Dans , leur dernier spectacle, ces magiciens du théâtre mettent en scène leurs doux délires circassiens, loin des canons qu’ils ont fui « par horreur du dressage des animaux ». Rien d’étonnant alors de les voir inviter des oies à les rejoindre sur scène par le seul miracle de la musique.

Référence au Joueur de flûte de Hamelin des frères Grimm ? Pas seulement. Ces deux-là connaissent leurs classiques: Georges Méliès, Amadeus Mozart, Jules Verne… Et ils en jouent, avec ce qu’ils possèdent de plus intime : l’art du Grand Guignol, comme quand elle convoque un bestiaire asiatique afin de rejouer les grandes figures poétiques de la terreur, alors que lui s’amuse à faire sonner un carillon de bulles de savon…

Un spectacle réglé sur la plus subtile des partitions, celles des petits bonheurs de la vie qui ont le don de métamorphoser chaque instant en un émerveillement permanent.

éclairage

Du Cirque Bonjour au Cirque Invisible

Je ne vois pas le dessin de ma vie, mais je vois qu’une grande partie de nos spectacles vient de ma rencontre et de mon travail avec Félix Guattari, à la Clinique de la Borde. Nous nous sommes mariés là, Victoria et moi... Mais avant, en 1968, sortant à Reims d’un congrès de magie, je suis tombé sur le Grand Cirque de France d’Alexis Gruss senior…
J’ai alors rêvé avec lui d’un cirque différent, novateur en tout point... fantasmagorique, renouvelé dans la musique, les costumes, l’esprit... Ainsi est né en 1971, au Festival d’Avignon, grâce à Georges Goubert et Jean Vilar, Le Cirque Bonjour, « l’ancêtre » des nouveaux cirques. L’impact fut extraordinaire... Mais, en 1974, nous avons abandonné Le Cirque Bonjour, ses fauves, sa cavalerie, son orchestre, ses trente ou quarante artistes pour créer Le Cirque Imaginaire avec nos enfants James et Aurélia. Puis Le Cirque Imaginaire est devenu Le Cirque Invisible...

Jean-Baptiste Thierrée

Dans la presse internationale

Ce bestiaire imaginaire est d’une beauté à couper le souffle. Mais pas seulement : il en appelle à l’inconscient, à des peurs et cauchemars enfouis, à la gaîté glaçante d’un squelette qui tintinnabule, comme Victoria Chaplin le fait à un moment, en jouant de la musique sur son corps vêtu de blanc. Ainsi
se noue, dans le talent de deux artistes, l’union de deux êtres et de deux mondes, en qui chacun trouvera de quoi se reconnaître.

Brigitte Salino, Le Monde, 19 avril 2007

Victoria Chaplin and Jean-Baptiste Thierrée have brought their collective and considerable theatrical heritage to bear in Le Cirque Invisible. Magically blending performance art, whimsy, slapstick, vaudeville, live animals and circus acts in one ring, their presentation is fascinating to all ages.

Eleanor Charles, New York Times, 10 avril 2008

Victoria Chaplin e Jean-Baptiste Thierrée sono gli acrobati, i fantasisti, gli illusionisti, i funamboli, i prestigiatori, i clown, i musicisti di questo circo immaginario, di questo volo della fantasia.

Artepresse, 10 mars 2008

photos
Documents

Téléchargez les documents concernant le spectacle

 

Affiche

Dossier de presse

Feuille de salle

Flyer

Revue de presse